Aux paysages de longues habitudes des plaines céréalières et des semi-bocages patiemment construits s’opposent des paysages nouveaux de champs d’un seul coup éventrés, chahutés comme aux temps géologiques, remodelés dans des proportions gigantesques, d’anciens horizons fermés à jamais et d’autres qui s’ouvrent que l’on n’imaginait pas et qui sont au-delà de l’horizon lui-même. Alors la signification et la symbolique changent. Il nous faut construire un système de pensée qui intègre des éléments que l’imaginaire humain ne pouvait pas concevoir jusqu’alors.

La Ligne à Grande Vitesse Europe Atlantique est à la fois d’ouverture, d’accès rapide à un ailleurs longtemps tenu éloigné, mais dans le même temps elle est de fermeture, de rupture, de fracture d’un ici où les hommes vivent.

 

The well known grain-growing plains and the patiently built semi-bocages are being challenged by new landscapes of burst open fields, disrupted like in geological times, remodelled in gigantic proportions, ancient horizons forever closed et some others opening up that we did not imagine and that are beyond the horizon itself. Then the meaning and the symbology are changing. We now have to build a system of thoughts that makes room for elements the human imagination could not conceive until now.

The high-speed railway Europe Atlantic means at once openness, quick access to another place that was long kept away, but also a closure, a break, a split from an “here” where people live.